A PROPOS DU MAROC

POPULATION : 33.0 - 2013
PIB: $ 103,8 à 2013
CROISSANCE DU PIB: 4,4% - 2013
INFLATION: 0,4% - 2013

Le Maroc a une population de plus de 33 millions d'habitants et une superficie de 446 550 km2 (172 410 milles carrés). Sa capitale politique est Rabat, bien que la plus grande ville est Casablanca; d'autres grandes villes comprennent Marrakech, Tanger, Tétouan, Salé, Fès, Agadir, Meknès, Oujda, Kenitra, et Nador.Le Royaume du Maroc est le plus à l'ouest des pays d'Afrique du Nord connu sous le nom  au Maghreb - " L’Ouest Arabe’’. Il a des côtes de l'Atlantique et de la Méditerranée, un intérieur accidenté de montagne et une histoire d'indépendance non partagée par ses voisins.

Sa riche culture est un mélange d'arabe, berbère, européen et des influences africaines.

Le Maroc était un protectorat français de 1912 à 1956, lorsque le sultan Mohammed est devenu roi. Il a été remplacé en 1961 par son fils, Hassan II, qui a régné pendant 38 ans et a joué un rôle de premier plan dans la recherche de la paix au Moyen-Orient.

Le Maroc prévoit d'investir € 3,3 milliards dans le secteur de la construction en 2015.
Le Secrétaire général du ministère marocain de l'Equipement, des Transports et de la Logistique, Redouane Belarbi a annoncé que 36 milliards de dirhams (3,3 milliards d'euros) seront investis dans l'industrie de la construction et des travaux publics en 2015.

Ports bénéficieront de 12,84 milliards de dirhams (1 dirham = € 0,092), suivie par les routes et autoroutes (9.74 milliards de dirhams) et les chemins de fer (4,70 milliards de dirhams), selon laquelle Belarbi parlait à l'ouverture d'une journée d'information à l'égard du marché de la construction en 2015.

Ces investissements concernent également les équipements publics (7,38 milliards de dirhams) et les secteurs de l'aviation (1,2 milliard de dirhams) et de la logistique (161 millions de dirhams).

Ces marchés sont principalement destinés aux entreprises marocaines. "La préférence nationale devrait devenir une doctrine", a déclaré dans ce cadre le ministre marocain des Transports Aziz Rabbah. Son département impose déjà un surplus de 15% sur les montants des offres présentées par les entreprises étrangères.

Le nouveau décret des marchés publics, modifié en début 2014, prévoit également la réservation obligatoire de 20% des marchés publics aux PME marocaine. (À partir www.medafricatimes.com)